LA PASSION
Paroles et musique : Joseph Gelineau

Chant composé à partir du grand vitrail de la cathédrale de Bourges.
Voir aussi "Ecoutez tous" du même auteur.

Aucun CD référencé contenant ce chant

Aucun recueil de partitions référencé contenant ce chant


1 - Rameaux en mains, criant sa joie,
le peuple en fête acclame :
Hosa-anna ! Voici ton Roi
qui vient à toi sur l'âne.

2 - Jérusalem, c'est ton Messie
qui entre dans son temple :
c'est lui l'Autel ; c'est lui le Fils :
il sera notre offrande.

3 - A tous les gens, Jésus apprend
que le Royaume est proche ;
mais les savants et les puissants
veulent le prendre en faute.

4 - Au grand conseil du Sanhédrin,
les anciens et les prêtres
font un complot contre Jésus
cherchant comment le perdre.

5 - En pleine nuit, Judas s'en va
trouver les chefs des prêtres :
il vend Jésus quarante écus,
livrant ainsi son maître.

6 - Le dernier soir avant sa mort,
il dit à ses convives
« Mangez ce pain, car c'est mon Corps
pour que le monde vive ».

7 - Il prend de l'eau dans un bassin
et vient vers ses disciples
laver leurs pieds et leur donner
l'exemple du service.

8 - n'est-ce pas lui qui a tiré
de son tombeau Lazare ?
Il est le maître de la vie :
ses ennemis enragent !

9 - quand il a vu dans le Lieu saint
l'argent et le commerce,
il a chassé tous les vendeurs
de ce lieu de prière.

10 - Agenouillé dans le jardin,
il crie vers Dieu, son Père
« Quand vient la nuit, ne sois pas loin !
Ta volonté soit faite ! »

11 - La nuit venue, soudain surgit
Judas et son escorte.
En l'embrassant, il le trahit.
Les autres l'abandonnent.

12 - Ils ont dressé l'arbre de mort,
la croix pour le supplice ;
ils ont planté l'arbre de vie :
ses bras couvrent la terre.

13 - « Es-tu vraiment le roi des Juifs ? »
a demandé Pilate.
« Tu as bien dit que je suis Roi,
mais d'un autre Royaume ! »

14 - Puis les soldats qui le gardaient
lui crachent au visage ;
ils le battaient, le flagellaient
en le couvrant d'outrages.

15 - Pris de remords, Judas revient
rendre l'argent aux prêtres :
« J'ai fait périr un innocent ! »
- Cela, c'est ton affaire ! »

16 – Jésus en croix s'écrie : J'ai soif !
et on lui donne à boire.
Marie et Jean sont là, debout,
témoins de ces mystères.

16 bis – Visant son cœur, un des soldats
le perce de sa lance :
on vit jaillir l'eau et le sang
en signe d'espérance.

17 - Quand il fut mort, on mit son corps,
couvert d'un grand suaire,
dans un tombeau tout neuf encore
fermé par une pierre.

18 – Jésus descend jusqu'aux enfers
où tous les morts attendent ;
sa croix les tire de prison :
libres, après lui, ils montent.

19 – Après trois jours, notre Sauveur
devait quitter la tombe :
il en surgit, libre et vainqueur
Ce fut le jour de Pâques !

20 – Alléluia ! alléluia !
Gloire à l'Agneau de Pâques !
Il était mort, il est vivant,
joie et salut du monde !


Création : 1990