AU SANG QU'UN DIEU VA REPANDRE

Aucun CD référencé contenant ce chant

Aucun recueil de partitions référencé contenant ce chant


1 - Au sang qu'un Dieu va répandre,
Ah ! mélez du moins vos pleurs,
Chrétiens qui venez entendre
Le récit de ses douleurs.
Puisque c'est pour vos offenses.
Que ce Dieu souffre aujourd'hui,
Animés par ses souffrances,
Vivez mourez pour lui.

2 - Dans un jardin solitaire
Il sent de rudes combats ;
Il prie, il craint, il espère,
Son cœur veut et ne veut pas.
Tantôt la crainte est plus forte,
Et tantôt l'amour plus fort :
Mais enfin, l'amour l'emporte
Et lui fait choisir la mort.

3 - Judas, que la fureur guide,
L'aborde d'un air soumis ;
Il l'embrasse... et ce perfide
Le livre à ses ennemis !
Judas, un pécheur t'immite,
Quand il feint de l'apaiser,
Souvent sa bouche hypocrite
La trahit par un baiser.

4 - Ils le traînent au Grand-Prêtre,
Qui seconde cette fureur,
Et ne veur le reconnaître
Que pour un blasphémateur.
Quand il jugera la terre,
Ce sauveur aura son tour :
Aux éclats de son tonnerre
Tu le connaîtras un jour.

5 - Tandis qu'il se sacrifie,
Tout conspire à l'outrager,
Pierre, lui-même, l'oublie
Et le traite d'étranger ;
Mais Jésus perce son âme
D'un regard tendre et vainqueur,
Il met dun seul trait de flamme
Le repentir dans son cœur.

6 - Il marche, il monte au Calvaire
Chargé d'une lourde Croix ;
De là, comme d'une chaire,
Il fait entendre sa voix :
"Ciel, dérobe à ta vengeance
Ceux qui m'osent outrager !"
C'est ainsi, quand on l'offense,
Qu'un chrétien doit se venger.

7 - Ah ! de ce lit de souffrances,
Seigneur ne descendez pas ;
Suspendez votre puissance,
Restez-y jusqu'au trépas.
Mais tenez votre promesse,
Attirez-nous près de vous ;
Pour prix de votre tendresse,
Puissions-nous y mourir tous !

8 - Il expire..., et la nature
En lui pleure son auteur,
Il n'est point de créature
Qui ne marque sa douleur.
Un spectacle si terrible
Ne pourra-t-il me toucher ?
Et serai-je moins sensible
Que n'est la plus dur des rochers ?